tapasQu’est-ce qu’une tapas ? De quoi sont faites les tapas ? Ou puis-je manger des tapas ? Ce sont quelques-unes des questions que la plupart des gens se posent en arrivant à Séville. La réponse est très simple, une tapas est en principe un apéritif qui accompagne une boisson, servie systématiquement et sans que le client ne la demande dans la plupart du pays.

A Séville, il faut commander et payer la tapas à part et surtout choisir ce que vous voulez. Chaque bar propose habituellement ses spécialités sur un écriteau  en devanture ou dans la carte. Elle peut varier d’un simple bout de pain accompagné de jambon ou de fromage à quelque chose de bien plus élaboré, rivalisant avec la haute cuisine.



La quantité de nourriture varie aussi d’un bar à l’autre et selon la tapas commandée. Cela permet de goûter différents plats et c’est surtout l’une des manières les plus communes de la manger. On déguste généralement 2, 3 ou 4 tapas selon son appétit pour faire un repas complet.

De nombreuses théories expliquent l’origine de la tapas, certaines ont en commun de dire qu’elle réduit les effets de l’alcool. Aussi bien le roi Alphonse X (XIIIème siècle) que les Rois catholiques conseillaient d’accompagner le verre de vin avec quelque chose de nourriture, au choix du tavernier. D’autres versions optent pour Miguel de Cervantes ou le roi Alphonse XIII comme personnages principaux, qui après se voir servir un verre de vin avec sur le dessus une tranche de jambon qui recouvrait le verre de vin, s’exclamaient : Une autre tapas !    
Ceci fait référence à un jeu de mot car en espagnol « tapas » vient du verbe « tapar » qui veut dire couvrir.

Quelles tapas commander à Séville ? Cela dépend des gouts de chacun : « épinards avec pois chiches » , « cazón en adobo » (milandre frit servi en marinade), « tortilla de pommes de terre » , « faux-filet sauce whisky » , « croquettes » , « aubergines au miel », « pavías » (morue frite accompagnée de poivron rouge) … La liste est interminable, ces tapas-là sont considérées comme les plus typiques, mais dans beaucoup d’endroits les tapas ressemblent plus à de la cuisine innovante.

Où manger des tapas ? Habituellement en changeant de bar, il ne faut pas toujours aller dans le même car chacun d’entre eux est réputé pour une spécialité différente. Les quartiers connus pour déguster des tapas sont : Santa Cruz, Triana, El Arenal, San Lorenzo, El Salvador … même si Séville cache de nombreux recoins qui te surprendront.

Conseil : on dit qu’un des plus vieux bars de la ville est « El Rinconcillo » crée en 1670. Si tu y vas, n’oublie surtout pas de gouter la « pavía » de morue ou de colin.